Une erreur est survenue dans ce gadget

dimanche 20 juillet 2008

Motivation sans battage émotionnel

N’avez vous jamais senti qu’une partie de vous à l’intérieur était en train de bruler d’envie pour sortir au dehors ? Parfois, vous ne pouvez que sentir sa présence, mais vous n’arrivez pas à la faire sortir, n’est-ce pas ? Il s’agit de votre propre voix qui essaie de vous encourager vraiment à faire quelque chose de votre vie.

Lorsque vous agissez en accord avec cette voix c’est comme si vous étiez une toute nouvelle personne. Vous vous sentez comme un surhumain, un surhomme, une surfemme (si si, ça existe.) Vous êtes plein de courage, plein de force, et plus rien ne peut vous arrêter.

Mais très vite, la réalité fait place. Et très rapidement ces moments deviennent de la vieille histoire. Mais où est donc passée cette voix intérieure, où est passée cette puissante voix ? N’étiez vous finalement qu’en train de souffrir de quelques mirages de grandeur ?

Il n’est pas bien difficile de vous mettre en un état émotionnel de « plein pouvoir. » Par exemple, lorsque vous assistez à un concert d’un groupe que vous adorez, vous êtes empli d’énergie, vous avez envie de bouger (danser) envie de vous exprimer (crier, chanter,) vous êtes en pleine motivation. Maintenant est venu le moment de votre chanson préférée, vous vous tenez droit, respirez à fond, votre rythme cardiaque est accéléré. Faites ressortir votre poitrine vers l’avant et rejetez vos épaules vers l’arrière. Déambulez comme un super héros ou comme une super héroïne. Criez en disant : « Oui ! » (ou « oueh ! » ou encore « Yeah ! » ça dépend) maintenez cette allure pendant quelques secondes ou minutes encore en le disant. Vous ne risquez même pas de paraitre ridicule car la grande plupart est déjà dans le même état que vous. Vous verrez donc que ça marche, vous êtes en situation émotionnelle de « plein pouvoir. »

Mais une fois chez vous, cette motivation émotionnelle disparait. Votre état d’esprit et vos idées qui étaient si merveilleux et si vifs, disparaissent tout simplement à la moindre considération pratique. Combien de fois aviez vous été inspiré par une idée du style : « Je veux démarrer ma propre affaire ! » et que, une semaine après, c’est déjà de la vieille histoire ?

Lorsque vous êtes motivé, vous êtes capable d’avoir des idées très inspirées, et très inspirantes, cela dit, vous échouez à maintenir ce niveau de motivation pendant la phase pratique de l’action.

La question est, comment atteindre un haut niveau de motivation et le garder très haut ?

La motivation émotionnelle

Une des clés de la motivation pourrait être « la gestion de ses propres états. » Ceci veut dire, vous conditionner vous-mêmes à vous sentir d’une certaine manière, grâce à certaines techniques.

Une de ces méthodes motivationnelles consiste à écrire sur papier, le plaisir qu’on pourra retirer en exécutant une tâche particulière, tout en notant la douleur ou le désarroi qui peut se suivre de ne pas exécuter cette même précise. L’objectif c’est de vous faire remuer les émotions d’une manière à ce que vous soyez motivé(e) à passer à l’action. Cela dit, ce type de motivation est en général vécu en une très courte période de temps, même si les émotions qui entrent en jeu sont très intenses.

Bien que ces techniques semblent être très efficaces, elles ont tendance à ne pas être très gratifiantes avec le temps. En tant qu’être humain, le côté logique de notre raisonnement n’est pas très satisfait lorsqu’on se rend compte qu’on cherche à créer de la motivation à travers la manipulation émotionnelle.

Avez-vous déjà été en face d’une personne qui, grâce à son discours, avait réussi à vous motiver par un effet émotionnel, et que, un jour ou deux après, cet effet se soit estompé, et que vous soyez revenu à votre état normal ?

Vous pouvez écouter à une centaine de gens qui viendront vous motiver de la même manière, et vivre un effet de yoyo émotionnel, mais ça ne durera pas plus longtemps qu’un week-end. Je pense que c’est assez habituel chez les personnes dont le mode de raisonnement est plutôt technique. On est habitués à réfléchir avec nos têtes. Bien sur on reste toujours des créatures émotionnelles à certains niveaux, mais on a une sorte de filtre émotionnel qui va systématiquement brosser et nettoyer notre mental de toute chose qui n’aura pas satisfait notre logique.

Motivation intellectuelle

On a toujours tendance à être frustré dès qu’on s’aperçoit que notre motivation s’est estompée après un petit bout de temps. Eventuellement, on pourra réaliser que, le fait qu’on laisse notre intellect nous guider, et non pas nos émotions, n’est pas une si mauvaise idée après tout.

Tout ce dont nous aurons à faire c’est d’utiliser notre pensée comme un outil motivationnel efficace. Ceci en arrêtant d’utiliser les techniques de motivation émotionnelles et les remplacer directement par des techniques intellectuelles bien plus contrôlables et dont le potentiel de durée est bien plus important.

Si on ne se sent plus motivé à poursuivre un but bien déterminé, alors peut être qu’il existe une raison logique qui se cache derrière ? Peut être n’avions nous pas poussé notre logique assez loin pour pouvoir nous en rendre compte dès le départ ?

On pourra noter que, lorsqu’on possède de puissantes raisons intellectuelles pour faire quelque chose, on a habituellement très peu ou aucune difficulté du tout à passer à l’action. Je suis motivé à faire des exercices physiques régulièrement parce qu’effectuer ces exercices est une chose intelligente et raisonnable, je n’ai pas besoin de gonfler artificiellement mes émotions pour aller à la salle de gym, tout ce que j’ai à faire c’est d’y aller, tout simplement.

Mais si jamais ma raison pense qu’un objectif que je me suis fixé n’est pas vraiment « le bon, » alors je me sentirai bloqué en général. J’en conclue que finalement, ma raison m’a dit que c’est peut être une erreur de commencer par cet objectif là.

Parfois on se fixe un objectif qui tient de bout sur un certain niveau, mais quand on y regarde un peu plus loin, on découvre que cet objectif là est « conseillé » ou « avisé. »

Supposons que vous travaillez comme vendeur ou vendeuse, et que vous vous soyez fixé comme objectif d’augmenter votre salaire par 20%, ou en devenant un vendeur ou une vendeuse plus efficace. Ceci a l’air d’être un objectif intelligent et raisonnable, mais peut être vous retrouverez vous en train de faire face à une foultitude de blocages internes lorsque vous essaierez de passer à la pratique. A ce moment là vous devriez vous sentir motivé(e), mais finalement vous ne l’êtes pas. Pourquoi ?

Le problème pourrait être que, à un niveau plus profond, votre raison savait que vous ne vouliez absolument pas travailler comme vendeur au départ, mais alors pas du tout.

Ce que vous vouliez être véritablement, c’est musicien ! Ou écrivain ! Donc, peu importe à quel point vous vous lancez dans votre carrière d’agent commercial, ça représentera toujours une impasse motivationnelle pour vous. Vous n’arriverez jamais à convaincre votre raison de laisser tomber, d’abandonner votre rêve de devenir musicien, ou votre rêve de devenir écrivain.

Lorsque vous vous fixez des buts qui sont trop petits, ou trop timides, vous souffrirez parfois d’un manque de motivation perpétuel. Vous pourrez essayez toutes les techniques de motivation émotionnelle que vous voudrez, mais vous seriez en train de perdre votre temps, car au fond de vous-même, vous connaissez déjà la vérité. Vous avez seulement besoin d’invoquer le courage qui sommeille en vous à connaitre vos vrais désirs. C’est là que vous devrez faire face à vos propres doutes et peurs, qui vous ont toujours réduit à penser d’une manière trop limitée. Impossible d’éviter ça si vous voulez profiter d’une motivation durable. Ironiquement, le vrai secret de la motivation c’est de vous fixer des objectifs qui vous font peur.

il vous serait bénéfique de travailler ces deux types de blocages dans votre journal intime. Ecrivez une question du genre : pourquoi est-ce que je ne me sens pas motivé(e) à atteindre cet objectif ? Et là, écrivez toute réponse qui pourra vous venir à l’esprit. Vous trouverez souvent que la source de votre blocage est le fait que vous pensez d’une manière trop limitée. Vous êtes en train de laisser vos peurs, vos excuses et vos croyances limitées vous retenir. Votre subconscient saura que vous êtes en train de stagner, donc il ne vous fournira de carburant émotionnel qu’une fois que vous recommencerez à faire le pas en avant, faire face à vos peurs et connaitre le désir de votre cœur. Une fois que vous vous serez enfin décidé à faire face à vos peurs, et que vous vous serez débarrassé de vos excuses, c’est alors que vous aurez la joie de voir votre motivation carburer à plein gaz.

Lorsque vous utiliserez cette méthode, vous serez en mesure de découvrir de nouveaux objectifs qui pourraient vous sembler déraisonnablement grands. Vous admettez vouloir vraiment atteindre ces objectifs, mais vous pourriez vous sentir incapable de les réaliser. Malgré ça, une fois que vous vous serez décidé à faire le pas en avant, et définir vos objectifs qui se trouveront au-delà de votre « zone de confort, » vous finirez alors par vous sentir très motivé, et vous invoquerez en quelque sorte tout type de ressources qui viendront vous aider à réaliser ces objectifs. Surpassez vos peurs.

Un petit objectif, qui peut sembler facile à atteindre, ne déclenchera pas toujours assez de ressources pour qu’il puisse être réalisé effectivement.

Plus votre objectif semblera imposant, et plus vous serez motivé(e) à l’atteindre, car vous ferez appel à toutes vos ressources internes, votre motivation et votre dynamisme.

Lorsque vous vous fixerez un objectif qui représente un véritable défi personnel, vous n’aurez jamais besoin de le doper par des émotions qui ont besoin d’être alimentées constamment. Votre ambition ira naturellement vers ce but à atteindre tout simplement parce que votre intellect est là pour passer à l’action. Vous vous retrouverez en train de faire simplement tout ce qui doit être fait. Sans aucun battage émotionnel.

2 commentaires:

Colin a dit…

Merci pour tous ces conseils, Karim ;). J'espère que ceux-ci m'aideront à l'avenir pour tous mes projets personnels.

Karim a dit…

Mais de rien, je t'en prie!

Si quelqu'un a des propositions d'articles à me faire je suis preneur : )

Bonne lecture Colin et merci de ta présence et appréciation ; )

K'